Forêt Jardin

Forêt Jardin

Qu’est-ce qu’une forêt qui nourrit ? 

Une forêt nourricière est un jardin permanent de végétaux comestibles de conception similaire à une forêt naturelle donc un potager-forestier. Il est constitué d’arbres et arbustes fruitiers et à noix, de plantes herbacées vivaces, de champignons comestibles. On peut également y intégrer des ruches d’abeilles ainsi que des bassins d’eau. Ces boisés créent de nombreux habitats naturels et accroissent ainsi la biodiversité tant dans les milieux urbains que ruraux.

Forêts jardins et architecture

Dans l’esprit de notre concept d’architecture en harmonie avec la vie, il est fondamental pour nous de concevoir un habitat en harmonie avec son environnement immédiat, son jardin. Aujourd’hui il n’est plus possible d’ignorer que nous sommes en plein réchauffement climatique, il devient donc indispensable de concevoir son jardin en prenant en compte cette situation qui s’impose à nous tous d’une façon implacable. Une forêt jardin est considérablement moins consommatrice en eau qu’un jardin classique. Elle nécessite beaucoup moins d’entretien qu’un jardin traditionnel et en plus elle est nourricière en abondance.

Au-delà de ce constat, il est pour nous primordial de concevoir son habitat en tenant compte de l’harmonisation et de l’équilibre entre l’habitat et son jardin afin d’optimiser le bien-être de ses habitants et l’énergie de la vie qui interagit entre tous ces éléments pour devenir, à défaut d’un haut lieu de vie, un lieu de vie réjouissant, énergisant et épanouissant.

Le Concept de Forêt Comestible

Aussi appelée jardin-forêt, ou forêt nourricière, la forêt comestible est un espace de culture basé sur le modèle d’une forêt naturelle. Il dispose d’une grande diversité d’arbres et de plantes évoluant sur différents étages (ou strates, détaillées un peu plus bas). Ce type de culture est conçu pour apporter, sur petite surface, une production condensée d’aliments diversifiés ainsi qu’une source de matières organiques pour de multiples usages. Effectivement, la forêt produit du bois (matériaux de construction ou d’artisanat), mais aussi du paillis, et des déchets verts pour le compost…

Aussi, une fois arrivé à maturité, ce système nécessite peu d’entretien : il suffit de tailler les branches des plus hauts arbres pour laisser passer la lumière aux étages inférieurs, mais les combinaisons de plantes, la tombe des feuilles et la gestion de l’eau dans le sol par les arbres assurent la fertilité du sol. Selon certains modèles, un demi hectare permet de nourrir jusqu’à 10 personnes à l’année.

Culture en Strates

Personne ne fertilise ou n’irrigue une forêt. La forêt est autonome. Si vous êtes capable de recréer une forêt nourricière alors votre principal effort sera d’en récolter les fruits.

Grâce à cette méthode, l’effort est moindre. L’énergie à fournir est importante au départ, mais une fois le système établi, il n’en nécessite quasiment plus.

La dernière étape de la succession écologique sous nos latitudes : le climax, est la forêt, la nature tend donc à retrouver cet état en permanence. Travailler « avec la nature et non contre elle.

La raison pour laquelle les milieux forestiers sont si productifs est qu’il croissent suivant un modèle de superposition de couches verticales de végétaux de différentes tailles.

Une forêt comestible cherche a imiter cette superposition de différentes couches, mais en utilisant évidemment une majorité d’espèces comestibles.

La forêt, bonne pour le corps et pour l’esprit

Entre 2004 et 2012, les autorités japonaises ont dépensé près de 4 millions de dollars dans plusieurs études visant à analyser les effets psychologiques et physiques de la forêt sur les hommes. Il résulte de ces études qu’après une balade en forêt, notre système immunitaire est renforcé. Le stress, le rythme cardiaque et la pression artérielle diminueraient après un bain de forêt » d’une demi-heure. En outre, la forêt aurait des vertus thérapeutiques et contribuerait à lutter contre la dépression.

Ces effets bénéfiques seraient dus, toujours d’après les scientifiques japonais, à la présence de nombreuses huiles essentielles dans l’atmosphère des forêts. Celles-ci sont également des espaces naturels aux antipodes du tumulte de la vie citadine, des technologies et autres sources quotidiennes de stress.

Vous avez un projet alliant habitat et jardin ?

Nous pouvons vous aider.

Le jardin, un vrai espace à vivre

{

Longtemps considéré comme un espace destiné à mettre en valeur l’habitation, le jardin devient un lieu de vie. Que ce soit pour se détendre, rencontrer ses amis, ou ressentir un contact plus étroit avec la nature, le jardin se veut “espace à vivre » tout autant que l’habitat.

Suivez-nous 

IRCA

International real-estate & conception architectural